Sud de l'Aisne : 4CB une cérémonie de vœux et d’hommage

11 janvier 2015

En ce jeudi 8 janvier, jour de deuil national, un public nombreux arborant un badge «Je suis CHARLIE » garnissait copieusement la salle intercommunale de Condé-en-Brie pour entendre les vœux d’Éric Mangin, président de la communauté de communes. Ce dernier était entouré de 6 vice-présidents nouvellement élus à savoir, Georges Verdoolaeghe au Patrimoine, Anne Maricot à l’Administration générale et aux Finances, Jean-Claude Bohain à l’Assainissement et Voirie, Nicolas Diédic à l’Enfance et Jeunesse, Eric Assier à l’Animation territoriale et Mutualisation et enfin Daniel Girardin à l’Action sociale. A noter également la présence d'Eric Larose, directeur de l'EPIC. 

Lors de la présentation de ses collaborateurs, le patron de la 4CB a listé les nombreuses compétences de l’établissement public employant 132 salariés. Le président Mangin a évoqué l’acquisition prochaine de l’ancienne école SNCF située à Courtemont-Varennes. Le site de 7ha comprend environ 5 300 m2 de bâtiments dont un gymnase. La communauté de communes devrait y transférer son siège social. Une école regroupant le scolaire de Jaulgonne, Barzy, Chartèves, Passy-sur-Marne et Reuilly-Sauvigny devrait y voir aussi le jour. «Il restera encore de la place pour mettre des logements, des habitations. Un très grand bâtiment servira certainement à faire de la formation professionnelle» a indiqué l’élu.
En ces temps de vaches maigres -baisse des dotations communes et intercommunalités- Eric Mangin a  insisté sur le travail de mutualisation nécessaire à la maîtrise des dépenses budgétaires. 
Très ému, celui qui est également maire de Crézancy et Conseiller général du canton de Condé-en-Brie a ensuite rendu pendant de longues minutes un vibrant hommage aux victimes des événements de Charlie Hebdo. « En leur nom, je suis Charlie, vous êtes Charlie, nous sommes Charlie. Charlie ne doit pas mourir. L’état d’esprit de ces journalistes doit se perpétuer» a lancé Eric Mangin. Avant d’inviter l’assistance à se retourner pour partager une collation autour d’une table, le président de la 4CB a demandé à l’ensemble des concitoyens et élus du territoire présents, «dans le respect des ces hommes et femmes et dans le respect de la liberté, de l’égalité et de la fraternité, une minute de silence ». Personne n'oubliera de sitôt cette soirée lourde d'émotion.
Dominique Bré
Crédits photos : Brigitte Letellier

 

Dsc02600 001Dsc02605 001Dsc02602 001Dsc02600 001

Ajouter un commentaire