Médiation en milieu urbain : le petit livre de Claude David

3 décembre 2010

Crouttes sur Marne


Claude David Tous nos lecteurs connaissent Claude David pour ses talents de rédacteur dans notre journal (articles, chroniques, éditos, critiques cinéma).

Ce que l’on sait moins c’est que notre ami œuvre depuis une décennie au sein de l’équipe d’ALMI – en clair agents locaux de médiation et d’insertion - un service à la création duquel il a  a contribué et qu’il continue d’animer en suivant et accompagnant ses agents dans la communauté de communes du canton de Charly sur Marne (4C).

Il vient de  faire paraître ce qu'il appelle lui même un petit livre : « Médiation Jeunesse en milieu urbain » pour raconter son expérience avec l'équipe des agents locaux de médiation.

Les bénéfices de la vente de cet ouvrage, seront reversés au Téléthon. (voir en fin d'article)

" Ce livre est surtout un témoignage du travail des agents locaux de médiation et d’insertion du canton de Charly-sur-Marne" nous explique Claude qui a voulu écrire un ouvrage « assez court mais exhaustif, en essayant de montrer les choses de manière plus attrayantes qu’un document administratif qui vous tombe des mains, me semblait pouvoir intéresser un plus large lectorat. »

On y découvre comment est né ce service de médiation, impulsé par Renaud Dutreil, alors président de la 4C qui voulait lancer un service « jeunesse » et recherchait quelqu’un avec suffisamment d’expérience de la jeunesse pour mettre du contenu dans ce service.

 Avec Jean Léguillette, un ami de longue date avec lequel il avait siégé au conseil municipal de Crouttes, Claude planche alors sur plusieurs projets. Son expérience vis-à-vis des jeunes acquise dans son métier (instituteur) auprès des ados en difficulté et complétée par des engagements plus personnels (avec Mimi son épouse) avec des jeunes en rupture de ban, vont lui permettre de bien appréhender le projet.

Un projet qui prend forme peu à peu au fil de réunions « A Villiers-Saint-Denis, Renaud Dutreil m’avait laissé la parole pour expliquer à des élus que des jeunes non formés pouvaient aider dans un premier temps des plus jeunes en difficulté, que tout était question de personnalité, qu’on pouvait être éducateur dans l’âme, ou pas. » En effet, les premiers recrutements se faisaient par le moyen des emplois-jeunes non qualifiés , du coup Claude prévoit une auto-formation grâce à l’élaboration d’un carnet de compétence, « qui avait au moins l’avantage de donner aux nouveaux agents des objectifs ». A la salle des Illettes à Charly, le commandant de la gendarmerie de l’époque avait proposé d’orienter ces nouveaux emplois dans le sens d’ « auxiliaires de gendarmerie », profil possible et expérimenté dans d’autres régions. « Mais nous étions quelques-uns à vouloir instituer plutôt un service de prévention, concept qui fut finalement retenu. Finalement, M. Hémeri, maire de Villiers à l’époque et moi-même avons rédigé un cahier des charges pour créer le service. »

Après le départ du premier responsable du service au bout de quelques mois, Jean-Pierre Bessé a repris le flambeau et le service a commencé à exister. Claude par le biais de rencontres hebdomadaires avec l’équipe de médiation (M. Bessé et les agents locaux de médiation et d’insertion) partageait son expérience de la jeunesse, tout simplement « en alternant des moments de « formation » avec des moments d’organisation ».

Une formation qui comportait l’étude de techniques de l’ « écoute », des éléments de pédagogie, des discussions autour d’expériences qu’il avait eues durant sa vie professionnelle. Pour l’organisation « tout était à faire et à imaginer, explique Claude car l’expérience était nouvelle (on parlait à l’époque de « nouveaux métiers »). L’idée de départ reposait sur la connaissance des jeunes par le moyen des écoles et du collège, puis par des animations à caractère sportif dans les communes puis dans d’autres lieux. »

Les premières années, l’équipe a connu un turn-over important car les emplois restaient précaires. « L’équipe compte maintenant 3 emplois stabilisés renforcés par des vacataires pour les périodes de vacances scolaires. Les ALM Jean-Pierre, Arnaud et Delphine connaissent bien le métier, au fil des ans ils ont tissé des rapports entre tous les acteurs de terrain, institutionnels ou non, et les jeunes savent que leur parole sera écoutée, relayée et que toujours une réponse viendra, quelque soit le domaine de leur questionnement » se réjouit Claude poursuivant « La plus belle marque de réussite de l’équipe des ALMI réside dans la confiance que les jeunes leur donnent. Je voudrais que ce petit livre permette aux adultes, qu’ils soient élus, responsables ou même habitants lambda de nos communes de mieux faire connaissance avec cette fonction et avec les personnes qui l’animent. »

Propos recueillis par Brigitte Letellier

Où se procurer le petit livre de Claude ? 33 rue des écoles à Crouttes-sur-Marne, tél : 03.23.82.07.07 ou 06.25.52.79.23 ou au bureau de la communauté de communes, mais aussi au marché de Noël de Charly-sur-Marne les samedi 4 et dimanche 5 décembre où Claude vendra son livre au profit du Téléthon réalisé en partenariat avec Dop Communications de Domptin. A noter que ce livre a reçu l'aide de Jean Léguillette (Crouttes-sur-Marne), Jean Pierre Béssé, responsable des agents de médiation et que la préface est signée par François Rameil, président de la C4.

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau