On a célébré la prise de la Bastille

22 juillet 2014

David AtkinsonPromulguée le 6 Juillet 1880, la loi proposée par le député Benjamin Raspail précise simplement que « La République adopte le 14 juillet comme jour de fête nationale annuelle, sans indiquer d'année de référence » car si certains parlementaires voulaient retenir dans la prise de la Bastille le symbole de la chute de la monarchie absolue d’autres reprochaient à cette journée de 1789 son caractère trop sanglant et lui préféraient le souvenir de la Fête de la Fédération en 1790…

Point de défilé militaire dans les rues de Château-Thierry pour cette célébration mais, selon un protocole bien établi, après une brève cérémonie dans le hall de l’Hôtel de Ville où il est revenu à David Atkinson, surintendant du cimetière militaire américain de Belleau, de rappeler la disparition de Quentin Roosevelt le 14 Juillet 1918, rendez-vous était fixé au monument aux morts de la place Paul Doumer pour un dépôt de gerbe auquel furent associés, outre les personnalités habituelles, les enfants du centre aéré avant que le cortège, emmené par l’Union Musicale, se dirige vers le Palais des Sports (préféré au jardin des Petits Prés en raison des incertitudes de la météo).
Pour clore cette matinée le député-maire de Château-Thierry s’est, entre autres, interrogé sur « la crise de citoyenneté… facteur de repli sur soi et de désinvestissement personnel » qui frappe notre pays en pointant du doigt « la décomposition de la politique en spectacle médiatique » entrainant « la défiance envers les dirigeants politiques » avant d’appeler à « viser vers une économie solidaire et sociale, respectueuse des valeurs de solidarité, de démocratie et de justice sociale… »et de rappeler les atouts offerts, selon lui, par un rapprochement entre Picardie et Champagne-Ardenne.
Jacques Gille
Crédits photos : Jacques Gille    

Moteur d avion Les officiels 17
Les enfants du clsh Jeunes sapeurs pompiers
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau