La crisette, pas la crise

17 décembre 2013

Nous Français, sommes des gens bien compliqués. D’un côté, nous râlons contre la folie taxative du gouvernement et de l’autre nous dépensons sans compter dans des équipements électroniques -téléphonie, internet- et abonnements afférents. Les forts en calcul de l’Insee viennent de nous apprendre que l’an passé, les ménages ont dépensé en moyenne 2 370 euros dans les services d’information et de communication. Les Français se serrent la ceinture et ont le moral au plus bas, mais se lâchent pour se permettre le superflu. Les marchands de soupe ayant créé ce besoin ont encore de beaux jours devant eux. Décidément, la Révolution n’est pas pour demain.
Dominique Bré

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau