Innocentons le pet !

image29 septembre 2014

Dans toutes les campagnes du monde, les vaches pètent et rotent. L’activité de ces ruminantes se traduit par une contribution sensible à la concentration des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, parmi les lesquels le méthane. Le projet de loi sur la Transition énergétique est en pleine discussion à l’Assemblée Nationale. L’article 17 du dit projet donne une base légale au futur Programme de Réduction des Emissions de Polluants Atmosphériques (PREPA), qui fixera les objectifs nationaux de réduction des émissions pour 2020, 2025 et 2030 par décret.
Jacques Krabal, le député de la 5ème circonscription de l’Aisne et 16 autres parlementaires ont présenté un amendement -n°1977- visant à exclure les émissions de méthane entérique, produites naturellement par les animaux élevés en plein air, à l’herbe, du champ d’application du futur PREPA. Les dépositaires soulignent "que les éleveurs ne disposent d’aucun levier d’action direct pour réduire les émissions de méthane dites entériques".
En outre et toujours selon ces parlementaires, "définir des objectifs ambitieux de réduction des émissions de méthane entérique reviendrait à dénoncer et appauvrir l’élevage extensif d’herbivores, particulièrement vertueux sur le plan environnemental (valorisation de l’herbe, stockage de carbone dans les prairies, protection de la biodiversité, …) pour prôner l’enfermement des animaux, l’élevage hors-sol, la disparition de l’herbe dans les rations alimentaires, … Une telle mesure aurait des conséquences désastreuses sur le plan du bien-être animal, économique et de la sécurité alimentaire". Cet amendement, ayant du sens, a été adopté.
Pour en revenir au méthane, celui-ci est fabriqué dans le rumen du bovin. C’est une poche au fonctionnement complexe située en amont de l’estomac. Le CH4 est le résultat de la décomposition de la cellulose des végétaux broutés par l’animal. Selon les spécialistes de cette usine à gaz, les ruminants émettent le méthane par la bouche lors des périodes de rumination et non avec leurs excréments comme on l’imagine souvent. Roooooo !!!!
Dominique Bré

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau