08/12/09 Aïe ! Les fêtes arrivent !

8 décembre 2009
Claude David

Aïe ! Les fêtes arrivent !

Les fêtes arrivent et leur cortège… de consommation ! Ca me rappelle cet amusant petit livre de John Grisham, qui s'intitule «Pas de Noël cette année» (que l’on trouve par exemple à la bibliothèque de Crouttes-sur-Marne) et qui raconte l’histoire d’un type –un américain moyen- qui a calculé les  sommes astronomiques qu’il a dépensé l’an passé pour les fêtes de Noël en comptant tout, les cadeaux, les décos, les quêtes diverses, etc. Et c’est là qu’il se rend compte qu’avec l’argent économisé, il pourrait se payer un voyage avec madame sous les tropiques ! Sauf que, échapper aux conventions aux Etats-Unis, c’est encore bien plus difficile qu’ici !

Mais revenons à nos moutons français.Deux grandes questions se posent à nous : qu’offrir aux petits et aux grands ? Où réveillonner et avec qui ?  Aurons nous le courage de ne pas céder aux sirènes du commerce et se faire plein d’ennemis ? Et la grande question actuelle : comment passer des fêtes écologiques ? A ce propos, examinons le sujet du choix du sapin.

Voulez-vous un grand sapin avec des racines ? sachez qu’un grand sapin avec ses racines ne reprendra pas (d’après le producteur que j’ai eu au téléphone). Donc il faudra se contenter d’un petit d’un mètre, un mètre vingt maximum. Ah, c’est dur ! Autre question : comment économiser du carbone ? En restant à la maison ouen allant réveillonner chez un voisin. Pas de voiture, pas de carbone… ou alors, il faudra planter des sapins pour compenser.

Les jouets ? Ah, les jouets ! Ils viennent de Chine à 80 %, dur, dur. Ils ont coûté du pétrole (ils ont fait quelques milliers de kilomètres), ils contiennent des phtalates qui risquent de rendre nos enfants et petits enfants infertiles. D’accord c’est une bonne chose pour la planète de réduire sa population, mais quand même… Là, j’ai eu une idée géniale : rappelez-vous tous ces jouets stockés dans le grenier que les enfants ont oublié, ils en ont tellement, ils oublient vite. Vous recherchez les jouets anciens toujours en bon état ; en général, c’est du plastique, ça ne bouge pas.

Vous les remballez, et hop ! Les enfants sont ravis, dépense = zéro, bilan carbone neutre. Le tour est joué. Evidemment, on ne peut pas faire le coup aux grands. Et je n’ai rien trouvé pour la question de « où réveillonner et avec qui ? ». Si vous n’avez pas
trouvé la solution, reste l’idée de Grisham : vous payer un voyage, mais là encore, il va falloir planter du sapin !


Claude David

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau