ERDF : Le courant passe mal !

28 août 2012
La Chapelle Monthodon
Depuis 2010, la commune de la Chapelle Monthodon est chaque année impactée par des dysfonctionnements liés à la fourniture de l'alimentation électrique. De Juin à Octobre, les habitants du village doivent supporter de nombreuses micro coupures. J'avais en son temps informé Isabelle Vasseur, alors député de la circonscription, de cette gêne récurrente lors de la tenue d'une permanence en mairie. L'ancien député avait bataillé ferme auprès d'ERDF pour connaître l'origine des micro coupures observées par les habitants. Le 31 janvier de cette année, Isabelle Vasseur m’avait fait parvenir la copie de la réponse de Monsieur Jean Roux, Directeur Territorial ERDF Pays de l'Aisne. Celui-ci mettait en cause la végétation de notre secteur et indiquait qu'un programme d'élagage avait été réalisé au cours des mois de novembre et décembre 2011 et devait être de nature à limiter notablement le nombre de ces coupures. ERDF indiquait avoir répertorié 22 coupures sur les mois de juin, juillet et septembre 2011. Depuis le 12 juin 2012, j’ai observé 14 défauts dont 2 d'une durée relativement longue dûs à des orages. La dernière micro coupure date du 27 août 2012 à 20h04. 14 dysfonctionnements à ce jour ! Et encore, je dois bien en avoir raté quelques uns à cause de mes absences. Force est de constater que l’élagage a été de nature à limiter notablement que dalle ! Y a de quoi disjoncter ! Au fait, et si les branches n'avaient rien à voir là-dedans ? Certes, certains diront que la végétation, c’est comme les cheveux. Vous coupez, ça repousse ! Ce qui est notable en tout cas, c’est qu’ERDF ne met jamais en cause ses installations. Quid des transformateurs vétustes, des fils à nu , des creux de tension  (pouvant être ressentis comme des micro coupures) dus à des perturbations sur le réseau comme par exemple un fort appel de puissance lié à une activité industrielle ou domestique particulière ? Jacques Krabal, le nouveau député de notre circonscription, vient d’être informé de ces fonctionnements perturbants. Le changement…

Dominique Bré

Ajouter un commentaire