Quelques mots autour d’un verre

4 juillet 2012

Partager un moment convivial mais aussi se plonger dans un univers où le chaud soleil provençal cher à Alphonse Daudet croise les mondes aussi parallèles qu’inquiétants d’Howard Philipps Lovecraft tandis que les effluves d’un chaudron de sorcière où Claude Seignolle trempa sa plume se mêlent au brouillard dans lequel se distingue la silhouette imprécise de Jean Ray tel était l’objectif des « ApéroContes » proposés de fin Mai à fin Juin par la compagnie Le Chien qui Miaule au public du sud de l’Aisne à travers une dizaine de rendez-vous allant de La Ferté Milon à Jaulgonne en passant par Pavant, Epaux-Bézu ou Azy-sur-Marne…
Si la qualité des textes proposés est incontestable il reste sans doute à trouver, autour de la voix et des mots, une ambiance que la vielle à roue de Mathias Weiss ne peut créer toute seule et qui fasse oublier le plus souvent le cadre souvent trop froid et impersonnel de salles communales plus propices à l’organisation d’une réunion qu’à l’accueil de spectacles.
Il reste quand même à saluer l’initiative de la compagnie mais aussi de ses partenaires aussi bien institutionnels qu’associatifs qui se sont engagés dans une démarche visant à apporter dans des lieux qui n’y sont, le plus souvent, que trop rarement ouverts la magie du théâtre.

Jacques Gille
Crédits photos : Jacques Gille       

le-conteur.jpgle-musicien.jpg

Ajouter un commentaire