Des vœux en 30’ chrono !

5 janvier 2012
Neuilly saint Front

Isabelle Vasseur Députée de l'Aisne« Mon habitude est de tenir la ½ heure. » C’est par cette phrase qu’Isabelle Vasseur, député UMP de la 5ème circonscription de l’Aisne, a ouvert la cérémonie de ses vœux mercredi soir Espace Louvroy à Neuilly Saint Front.
La livraison au parterre de personnalités et de concitoyens venus en grand nombre s’est faite dans les temps. Chic jusqu’aux bouts des ongles, arborant un splendide tailleur parme et noir, la Députée de l’Aisne, Conseiller Général du canton de Fère-en-Tardenois et maire de Ronchères, a d’abord tenu à dresser un bilan des réformes engagées par la majorité présidentielle lors de la mandature qui s’achève. « Je me félicite de l’annonce récente du Président de la République d’instaurer, enfin, une TVA sociale ou anti délocalisation qui permettra de rééquilibrer en partie le budget de la sécurité sociale et aura le mérite non négligeable de redonner de l’air aux entreprises » a notamment souligné Isabelle Vasseur.
La députée n’a pas manqué de décocher quelques flèches acérées vers le Parti Socialiste. « Il est certes plus facile de gouverner dans le toujours plus, toujours plus de dépenses, toujours plus de fonctionnaires, toujours plus de règlementation, mais nous savons maintenant que ça ne marche pas, que cela ne marche plus. » a-t-elle martelé.
Elle bosse la députée de la circonscription ! A l’écouter égrener les nombreux amendements qu’elle a proposés, comme par exemple sur la défiscalisation des biocarburants ou sur les retraites des agriculteurs, on se dit que c’est un élu qui mérite ses indemnités.
Concernant l’actualité locale, Isabelle Vasseur a indiqué que 2 dossiers ont connu des avancées majeures grâce à Monsieur le Sous Préfet de Château Thierry. D’une part, la finalisation du projet de la Maison de Justice et du Droit et d’autre part, la planification et la budgétisation de l’opération de rénovation du Centre Pénitentiaire.qui devrait avoir lieu d’ici 2 ans. Ces deux structures sont situées à Château Thierry.
Pour clore le chapitre local, elle a rappelé à l’assistance qu’elle est à l’origine avec 2 autres collègues de l’Assemblée Nationale, de la proposition de loi visant à interdire l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures liquides ou gazeux par fracturation hydraulique et à abroger les permis exclusifs de recherches comportant des projets ayant recours à cette technique. « Ce texte a été adopté et je m’en réjouis » a-t-elle indiqué.


« De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace et la France sera sauvée ! » a conclut la députée gaulliste, en invitant celles et ceux venus l’écouter à se diriger vers le buffet où les attendaient bulles et …galette des rois. Crise oblige.


Dominique Bré
crédits photos : Dominique Bré

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau