Fillon met l’doigt

22 novembre 2012

 Malgré un nouveau recomptage des bulletins qui pourrait lui donner 26 voix d’avance, François Fillon renonce à la présidence de l’UMP. Le maire de Meaux a dû pousser un dernier ouf de soulagement en entendant cette décision. Sauf que son bonheur aura été de courte durée. S’il était en train de manger un pain au chocolat, il a dû s’étouffer en entendant Fillon faire appel à Alain Juppé pour prendre le commandement de l’UMP et sauver le parti. Faut en avoir dans le pantalon pour ainsi se saborder. C’était bien amené. Il faut dire aussi que Fillon était sur un plateau.  Y en a qui sont quand même forts en politique. C’était du style : ça me coûte de renoncer et je suis poli en disant cela, mais toi je vais t’avoir et tu vas pleurer ta mère ! En voilà deux qui à l’évidence ne se souhaiteront pas une bonne année, encore moins une bonne santé, le 1er janvier prochain.
Dominique Bré

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau