Un Patrimoine (bien) vivant !

15 février 2012
Château-Thierry 

Malgré une baisse significative du nombre de spectateurs due aux conditions atmosphériques (9200 contre 13000 en 2010), conditions atmosphériques qui ont conduits les organisateurs à annuler l’un des concerts, l’édition 2011 du festival du Patrimoine Vivant présente un bilan en équilibre en dépit du maigre soutien (4000 euros pour un budget total de 140947 euros) apporté par le Conseil général de l’Aisne mais au-delà de cet aspect purement financier le président François Blary s’est plu à rappeler la qualité des liens tissés entre les différents partenaires et acteurs d’un évènement qui bénéficie du label éco-durable et qui s’inscrit parmi les temps forts de la vie non seulement locale mais régionale.

Après ce coup d’œil vers un passé globalement satisfaisant il revenait à Pierre Majek, le secrétaire, de jeter un petit coup de projecteur vers un avenir qui se veut optimiste même si la cuvée 2012 devra faire l’impasse sur des fonds européens qui ne peuvent être reconduit ce qui entraine une baisse des prévisions budgétaires d’environ 20%.

En dépit de ces restrictions, le festival va, dans un premier temps, s’engager dans un partenariat avec « Chansons Nouvelles sur Marne » qui proposera, en Avril, différents concerts qui se dérouleront au Vieux Château sous le dôme des Mélangeurs qui accueillera notamment le 13 Avril Cécile Corbel et sa harpe celtique puis le 14 Avril Gabriel Yacoub.

Le Festival du Patrimoine Vivant lui sera fidèle au parc Saint Joseph où il accueillera les 13, 14 et 15 Septembre une programmation qui, à ce jour, reste secrète mais dans laquelle devrait figurer quelques groupes déjà accueillis sur les bords de Marne comme Mes Souliers sont Rouges, les Fatals Picards ou les Souillés de Fond de Cale…

=> pour retrouver les infos du festival : http://patrimoinevivant.org

Jacques Gille

Crédits photos : Jacques Gille, Wikipédia

Ajouter un commentaire