Les cygnes et la St Valentin

 

14 février 2011

Pour la saint Valentin, un petit cadeau de notre ami Henri...

Plus beau l’un , plus beau l’autre...
Mais être beau pour soi et même se mirer et s’admirer ne peut combler un cœur tendre..
Alors se chercher, se trouver, se rapprocher, tournoyer et faire route ensemble …
Vous nous faites signe mes beaux cygnes !
Henri Gandon
Crédits photos : Henri Gandon

 
 
 
 
 
 
 

Quand il n’est pas correctement géré, quand l’individu se sent dépassé, les conséquences du stress peuvent être notables. On distingue :

  • Les troubles neuropsychiques : le stress est un processus en cercle vicieux où l’on trouve des perturbations mentales à la fois comme causes et comme conséquences. En ce qui concerne les conséquences, on peut citer l’anxiété voire la dépression, la fatigue, l’irritabilité, l’énervement, l’agressivité, d’où les difficultés relationnelles, les migraines, les douleurs cervicales, les troubles du sommeil, l’indécision, la perte d’attention, la déconcentration, la négligence des règles de sécurité, etc. Les conséquences en sont la démotivation et l’absentéisme qui s’ensuit, et le recours tentant aux psychotropes (alcool, tabac, café, médicaments…) pour atténuer la pénibilité des troubles en question, tous produits qui vont encore aggraver l’état du sujet.

  • Les troubles somatiques : ils sont le plus souvent la résultante d’une perturbation soit du système nerveux central (dont le toxique le plus courant est l’alcool), soit du système neurovégétatif (dont le grand toxique est la nicotine). C’est le système cardiovasculaire qui est le plus fréquemment concerné. Peuvent survenir une hypertension artérielle transitoire ou durable, des palpitations, des douleurs angineuses. En dermatologie, la peau, organe du contact, est aussi soumise aux conséquences du stress : psoriasis, eczéma… De plus, il n’est pas impossible aussi que la chronicité du stress, en influençant défavorablement les défenses immunitaires, ne puisse favoriser un processus de cancérisation.
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau