LE JEU DES MILLE EUROS A FAIT ETAPE A CHATEAU-THIERRY

13 Mars 2017

LE JEU DES 1000 EUROS A FAIT ETAPE A CHATEAU-THIERRY

Créé en 1958 sur Paris Inter (devenue depuis France Inter) le Jeu des 1000 euros est le plus ancien des jeux radiophoniques. Après Lucien Jeunesse qui en fut le présentateur emblèmatique durant 30 ans, après Louis Bozon (vu au Palais des Rencontre en 2004) c'est Nicolas Stoufflet qui en est l'animateur depuis 2008 et qui pour quelques heures a pris possession du Salon de la Légion d'Honneur de l'Hôtel de Ville afin d'y enregistrer trois émissions.

Au terme d'une sélection au cours de laquelle il fut question, entre autres, de Moby Dick, des tapisseries ayant rendue célèbre la ville d'Aubusson ou encore du festival interceltique de Lorient les deux candidats jeunes, Maxandre Ouradou et Valentin Flamant, triomphèrent presque facilement des questions qui leur furent posées et remportèrent, grace au serment d'Hippocrate les 1000 euros du Super Banco.

Coté adultes, après deux tours de sélection qui permirent notamment de (re)découvrir que l'on cultive des bananes en Islande (!) ou qu'Emile Gaboriau fut le premier auteur français à se lancer dans l'aventure du roman policier la première équipe composée de Jean Gonnet, venu d'Epernay, associé à Camille Pauly trébucha au Super Banco en ne pouvant citer la ville dont le stade construit entre 1966 et 1968 est classé monument historique (il s'agit de Firminy) et le second team où se trouvaient Rémy Marchand, président du Golf du Val Secret, et Gérard Guérin, habitant de Coincy (qui en était à sa troisième participation au jeu !) ne fit pas mieux en ignorant le siège du Conseil Economique, Social et Environnemental (Palais d'Iéna).

Rendez-vous à 12h45 sur France Inter (96,8 Mhz) les 5, 6 et 7 Avril pour la diffusion des trois émissions qui permettront à la France entière de découvrir en préambule différents aspects de la cité des fables dont la maison natale de Jean de La Fontaine ainsi qu'un petit aperçu de l'histoire de la ville lors de la première guerre mondiale.

Texte & photos : Jacques Gille

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau