Dormans : Devoir de mémoire

8 juillet 2013
Dormans

Le mémorial de Dormans, site choisi après la première guerre mondiale par le Maréchal Foch pour commémorer les deux batailles de la Marne, est l’un des quatre monuments nationaux de la guerre 1914-1918. Élevé dans le parc du château, ce magnifique édifice est un lieu de mémoire de renommée internationale.
Les 94ème et 99ème anniversaires des Batailles de la Marne ont été célébrés en ce lieu ce dimanche 7 juillet. A l’invitation de Jean-Claude Robert, Président de l’Association «Mémorial de Dormans 1914-1918» et Christian Bruyen, Vice-président du Conseil Général de la Marne et Maire de Dormans, en présence de Jean-Edmond Beyssier, Sous-préfet, directeur de cabinet du Préfet et sous la Présidence du Professeur Jean-Claude Etienne, Membre du Conseil Économique Social et Environnemental, de nombreuses personnalités et concitoyens ont participé à la cérémonie annuelle du Souvenir. Celle-ci a tout d'abord débuté par une messe dite devant plus de 200 fidèles en la Chapelle Supérieure.
Puis près du cloître, Christian Bruyen a ensuite salué respectueusement le général Bruno Jockers commandant la Région de gendarmerie de Champagne-Ardenne, accompagné du Colonel Laurent Vidal commandant le groupement de gendarmerie de la Marne, les Majors Gérard Dernoncourt et Christian Blick, commandant respectivement la communauté de Brigades Dormans-Chatillon et la Brigade de proximité de Dormans, les représentants de la descendance de ceux qui furent à l’origine mobilisés pour la construction de l’édifice, à savoir le Comte de la Rochefoucauld descendant de la Duchesse d’Estissac ainsi que Rémi Bécourt-Foch arrière petit-fils du Maréchal Foch.
A travers la présence du Père Gillet, le maire dormaniste a salué la mémoire de Mgr Tissier co-fondateur du projet. Christian Bruyen a également tenu à remercier le détachement du 501ème Régiment de chars de combat de Mourmelon le Grand sous les ordres du Capitaine Michel Nouard, la Chorale paroissiale avec à sa tête Dominique Logerot, l’ensemble des porte-drapeaux, les sapeurs pompiers et la section des jeunes sapeurs pompiers du Centre de Secours sous le commandement du Lieutenant Pascal Briant, la Musique municipale de Dormans sous la présidence de Lucien Galley et la direction de Grégory Veignie, le monde des Anciens combattants, les élus ainsi que les bénévoles de l’association du Mémorial.
«La Marne avec 164 000 tombes de soldats et 52 nécropoles a été le département qui a compté le plus de victimes militaires, sans oublier les civils, au cours de ce conflit» a rappelé Christian Bruyen. «Des commémorations d’une grande envergure se dérouleront d’une part, en septembre 2014 et d’autre part, en juillet2018 pour que ce site demeure à jamais ce rempart contre l’oubli voulu par nos aïeux» a indiqué l’élu.

 «J’avais 12 ans et j’étais en culotte courte»

 Invité aux cérémonies du Souvenir, le Professeur Jean-Claude Etienne a retracé sa première participation aux cérémonies du Mémorial. «J’avais 12 ans et j’étais en culotte courte. En arrivant, mon regard d’enfant s’est braqué sur cet imposant monument et sur la multiplicité des clochetons». L’ancien sénateur a également rendu un vibrant hommage aux français morts et aux survivants de ce douloureux conflit. «Si nous devons continuer à nous souvenir, nous ne devons pas les trahir. Ils ne sont pas morts pour rien. Ils sont morts pour que notre pays existe dans un esprit de Démocratie, de Liberté, de République» a conclu Jean-Claude Etienne.

«Donner un sens à leur sacrifice»

 C’est Jean-Edmond Beyssier, représentant Pierre Dartout, Préfet de la Région Champagne-Ardenne, Préfet du département de la Marne qui a clôturé les interventions par un discours pro-européen. «Aujourd’hui, une opportunité unique s’offre à nous. Celle d’accomplir la volonté de nos poilus. Celle de garantir notre paix et de préserver notre liberté. Non pas par des armes, mais par la solidarité et la communication avec nos anciens ennemis devenus aujourd’hui nos alliés. Réussir l’Europe serait la plus belle reconnaissance que nous pourrions leur offrir afin de donner un sens à leur sacrifice» a souligné le Sous-préfet.

Un dépôt de gerbe à l’ossuaire suivi d’un vin d’honneur et d’une aubade donnée par la Musique municipale dans la cour du château ont terminé cette belle matinée consacré au devoir de mémoire.

Dominique Bré

Crédits photos : Dominique Bré

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau