Poèmes et dessins des collégiens sur le Mur de mémoire vivante

Baulne en Brie le 29 avril 2012

alan-1.jpg Dessin bernadette-porte-drapeau-fndrip-tante-de-marion-avec-sarah-caroline-melis.jpg dsc04757.jpg madame-koebel-principale-du-college-jean-rostand.jpg marion-melissa-sarah-benjamin-marie-jo-avot-marie-laure-bouras-pierre-be.jpg

Cliquer sur les images pour les agrandir
lire aussi notre article Un devoir de mémoire bien illustré

Marie-Ange Layer Présidente de l'AERI Aisne

La patiente construction d'un monument autour de la mémoire douloureuse de la Seconde Guerre Mondiale prit corps en 2009 à Beaulne-en-Brie par la volonté de son conseil municipal. Le souvenir des enfants du canton, résistants à l'oppression nazie et vichyste, qui payèrent de leur vie leur engagement pour la libération du pays et sauvèrent ainsi notre démocratie était au coeur du projet. C'est ainsi, qu'année après année, chaque 29 avril, des citoyens de tous âges sans distinction d'origine, sont invités Place Daniel BEAUCREUX ( jeune résistant au STO, mort en déportation) à complèter le « Mur de la Mémoire Vivante » lors de la « JOURNEE NATIONALE DE LA DEPORTATION ». Cette année,d'autres enfants, les élèves de la SEGPA du Collège Jean ROSTAND de Château-Thierry ont lu les poêmes qu'ils ont créés toute l'année avec leurs enseignants en mémoire de ces événements douloureux en présence des élus et des associations combattantes. Ils ont pu aussi admirer leurs dessins ainsi que leurs poésies, gravés dans la pierre.
Trop de concepteurs de ces monuments , si justement dédiés à nos glorieux aînés, oublient de leur donner ce caractère pédagogique qui fera que , de générations en générations, les populations se les approprient et en fassent un lieu de passage vivant dans leur cité.
Au retour de cette cérémonie, les jeunes collégiennes et poétesses, me confiaient , avec de la fierté dans la voix, qu'elles y conduiraient leurs enfants. Mission accomplie pour la municipalité de Beaulne-en-Brie: NE JAMAIS OUBLIER et NE JAMAIS DESESPERER!

Pierre Bernard professeur des 6èmes de la SEGPA

haïkus-1-42.jpgDepuis plusieurs années les élèves de la SEGPA (Section d'Enseignement Général et Professionnel Adapté) du collège Jean Rostand s'inscrivent dans le projet « Valeurs de la Résistance, Valeurs des Jeunes Aujourd'hui » porté par l'Association pour les Études sur la Résistance Intérieure (A.E.R.I) dont Marie-Ange Layer est la présidente axonaise.
Les élèves de sixième s'engagent donc collectivement dans une action portant sur la solidarité intergénérationnelle, la protection de l'Environnement, la transmission de la Mémoire, une démarche culturelle, sportive ou toute autre valeur qu'ils auront choisie et à laquelle ils adhéreront.
Cette année, après les témoignages des Résistants, Patrice Déholain (emprisonné), Jean-Marie Delabre (déporté) et la présentation du Mur de la Mémoire Vivante de Baulne par Bruno Lahouati, les élèves ont décidé d’élaborer dessins et poèmes destinés à être présentés dimanche dernier, Journée du Souvenir et de la Déportation.
Caroline, Marion, Melissa, Sarah, Alan et Benjamin ont donc lu leurs productions et celles de leurs camarades empêchés. A travers cet hommage rendu à tous ceux qui ont souffert, les élèves mesurent l’honneur qui leur est rendu d’avoir leurs œuvres gravées sur les stèles de la place Daniel Beaucreux et l'on peut aisément imaginer l’émotion qu'ils ont éprouvée. Ils deviennent ainsi l’un des maillons de la transmission de la Mémoire et remercient M. le Maire et les conseillers de Baulne qui leur ont fait confiance.

Ajouter un commentaire