MAIS OU SONT LES FÊTES D'ANTAN (bis)

28 Juin 2017

MAIS OU SONT LES FÊTES D'ANTAN ? (bis)*

 

La Fête Jean de La Fontaine dans sa version 2017 ne marquera pas davantage la mémoire castelthéodoricienne que les trois éditions précédentes dont les initiateurs avaient pourtant l'ambition de révolutionner un rendez-vous dont l'origine remonte bien au-delà de cette année 1960 qui vit la création du comité disparu fin 2013 dans les conditions que l'on connait...

Passons sur les « Rencontres Chantantes » du Vendredi après-midi qui n'ont rassemblées, au Jardin des Petits Prés, que les familles des écoliers concernés par l'aboutissement de cette action menée par l'Education Nationale et regrettons que les jeux anciens, regroupés le samedi dans les cours de la médiathèque et du musée Jean de La Fontaine, n'aient obtenu qu'un maigre succès.

Le samedi soir bonne affluence sur la place de l'Hôtel de Ville pour la prestation des danseuses de Feeling Dance puis un lâcher de lanternes, une initiative des vignerons incluse dans le programme des festivités, avant une projection sur la façade de la mairie le tout dans une profusion de décibels qui n'apportait rien au spectacle proposé.

Le dimanche matin place à des joutes nautiques qui auraient sans doute gagné à servir de prélude au feu d'artifice avant un double défilé qui n'a pas attiré la foule de spectateurs connue il y a encore quelques années en pareille circonstance, quand au spectacle pyrotechnique qui cloture traditionnellement ce week-end festif il fut loin, selon divers témoignages, de faire oublier nombre de ceux qui l'ont précédé.

Accordons tout de même un satisfecit aux nouveaux (et peu expérimentés ?) organisateurs en les invitant pour les années à venir à mobiliser les bonnes volontés et à engager une réflexion de fond sur l'avenir.

Texte & photos : Jacques Gille

voir notre article du 7 Juillet 2015

Fanfare de chézy

Fête foraine

Jeu ancien

Les joutes nautiques

Le mapping

Les lanternes

Petits Prés

Un char

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau