Un illustre inconnu

12 avril 2011
Château-Thierry

Louis Bienaimé Riomet  Nulle rue ni même le moindre petit bout de ruelle ne lui est consacré, Louis Bienaimé Riomet fait partie de ces Axonais qui connurent un moment de gloire mais dont notre mémoire a perdu le souvenir.

 Né dans la région de Laon, ce fils d’un charpentier accompagnera régulièrement son père lors de ses travaux de réparation des clochers ce qui explique qu’il fasse, par la suite, paraître nombre de publications consacrées aux cloches de nos églises ce qui permet d’avoir des traces sur celles qui furent fondues lors des conflits mondiaux.

 

Mais c’est la botanique qui deviendra la passion première de cet instituteur qui, durant 60 ans au fil de ses différentes affectations du nord au sud de notre département, va constituer un herbier détaillant, en 5 volumes accompagné de 1800 pages de notes, la flore départementale.

 Herbier

Confié par sa famille au musée des Papillons de Saint Quentin, cet ouvrage y dormirait toujours sans la détermination de quelques passionnés, au nombre desquels l’arrière petit-fils de Louis Bienaimé (qui occupe la maison où son aïeul passa les dernières années de sa vie), qui après l’avoir dépoussiéré en ont extrait la matière d’une fort intéressante exposition qui a fait escale (trop discrètement) le temps d’un week-end à Château-Thierry, ville où notre botaniste est inhumé depuis sa mort survenue le 10 Février 1946.

 

Jacques Gille

Crédits photos : Jacques Gille

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau