La trêve olympique

1er août 2012

La planète est patraque, l’armée de Bachar el-Assad massacre à tout va et on va faire joujou à Londres. A ce propos, il faut peut-être remercier les Anglais de nous avoir battus pour l’attribution de ces jeux. Car si on regarde l’état de la Grèce (JO d’Athènes 2004), on peut se dire qu’on est passé tout près de la cata ! Bref, pendant 15 jours, il ne faudra pas venir nous saouler avec des plans sociaux de licenciements, des délocalisations, des morts à tour de bras en Syrie, des attentats ici ou là et tout le toutim. La pauvreté fait son show.
 
 Dominique Bré

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau