Pétrole de schiste : le Grand Débat

 30 mars 2012
Fère en Tardenois

Le premier débat contradictoire sur les projets d’exploration et d’exploitation d’hydrocarbures dans le Sud de l’Aisne a enfin eu lieu. Il s’est déroulé mercredi soir à Fère en Tardenois dans une salle des Fêtes archicomble. Initié par Isabelle Vasseur, député de la cinquième circonscription de l’Aisne, conjointement avec Dominique Jourdain, du Collectif Carmen, ce débat s’est déroulé pendant deux heures devant près de 400 personnes. Les deux orateurs sont, d’entrée, tombés d’accord sur un point : l’absence totale d’information sur les projets en cours. Population, associations environnementales, élus ont été zappés. Mais à part cela, ca diverge pas mal entre le député UMP et le représentant du Collectif. «Touche pas à ma roche mère* ! » a martelé Dominique Jourdain, à l’attention des compagnies pétrolières souhaitant utiliser la fracturation hydraulique. Ce dernier a émis par ailleurs l’idée d’un moratoire. «On ne connait pas tout ce que nous avons sous nos pieds.» a relevé Isabelle Vasseur, favorable à la mise en œuvre des expérimentations, réalisées à seules fins de recherche scientifique sous contrôle public, comme le prévoit l’article 4 de la loi Jacob. La députée a également fait une proposition, si toutefois on lui en donne les moyens précise-t-elle. Elle souhaiterait qu’une partie de la fiscalité liée aux ressources financières tirées des explorations d’hydrocarbures actuelles soit affectée aux énergies renouvelables.

Quant au public, scepticisme et inquiétude se lisaient dans les questions posées aux intervenants. Si ce débat n’a pas levé tous les doutes, il a eu au moins le mérite d’exister. Et ce n’est pas par hasard s’il a déplacé autant de concitoyens.

 Dominique Bré

Crédits photos : Dominique Bré

*roche mère : sédiment situé à environ 3 000 m de profondeur et contenant le gaz ou le pétrole de schiste.

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau