Ils luttent contre le courant

dsc04155-2.jpgTrélou sur Marne
20 septembre 2012

 Payer moins chère l’eau du robinet : en voilà un bon plan ! L’Association sud axonaise «Nos ronds dans l’eau» a une solution dans ses cartons depuis plus d’un an : Noréade. C’est un organisme public qui assure la distribution de l’eau potable et le traitement des eaux usées dans le Nord de la France. 550 communes, soit 302 245 abonnés, ont transmis leur compétence eau potable à Noréade (chiffres Noréade au 31/12/2010).

Selon «Nos ronds dans l’eau», cette Régie publique proposerait aux 102 communes adhérentes actuellement à l’USESA (Union des Services d’Eau du Sud de l’Aisne) de diminuer le prix du m3 d’eau potable d’environ 1 euro.1, 01€ pour être précis. Pour bénéficier de ce tarif, ces dernières devraient d’une part, quitter le Syndicat créé en janvier 2008 et présidé par Jacques Larangot, puis d’autre part, adhérer le plus largement possible à Noréade.

Aujourd’hui, l’USESA a confié l’exploitation à une société fermière -Veolia Eau-. Le contrat expire en mars 2013. D’où une mobilisation de tous les jours des Membres de l’Association pour faire aboutir le projet. Leur dernier gros coup a été la diffusion du dossier Noréade aux 102 communes estampillées USESA. Sauf que le gros coup a fait plouf dans l’eau ! 4 communes seulement ont «accroché» à cette proposition. Selon l’Association, il semblerait que le dossier n’ait pas été étudié dans toutes les municipalités. «Nos ronds dans l’eau» a constaté une rétention d’information de la part de certains maires. Ces derniers seraient-ils en train de percer la coque du bateau de l’Association ?

Constatant cet échec, les Membres ont redoublé d’effort en adressant récemment un courrier, dont Basdelaisne s’est procuré un exemplaire, à deux Conseillers Municipaux par commune (soit 200 envois) explicitant entre autre les grandes lignes du projet, mais demandant surtout aux élus de prendre position sur la tenue d’une réunion d’information avec des représentants de Noréade. Au fait, à l’instar de ce qui s’est fait concernant l’exploration du gaz et des huiles de schiste sur notre territoire, pourquoi ne pas monter un débat contradictoire entre l’USESA et NOREADE ? Pour mémoire 500 personnes avaient assisté au débat entre Isabelle Vasseur et Dominique Jourdain à Fère en Tardenois.

«Nos ronds dans l’eau» avait interpellé François Hollande, alors candidat à l’élection Présidentielle, sur le prix du m3 d’eau sur notre territoire ainsi que sur le projet Noréade. Marie-Hélène Aubert, en charge du pôle Environnement-Développement durable-Énergie au Parti Socialiste, avait trouvé la solution d’adhésion à la Régie publique «certainement pertinente de part le fonctionnement de cette structure guidée par les principes de concertation et d’équité». Elle rappelait toutefois que «le principe de libre administration des collectivités territoriales implique que ce soit les élus des communes concernées qui effectuent la démarche. Mais elle soulignait également que «l’équipe municipale et le maire tiennent leur légitimité de l’élection au suffrage universelle et c’est lors d’une nouvelle élection que les uns et les autres peuvent être désavoués par leurs administrés».

Les élections municipales se dérouleront en mars 2014. D’ici là, de l’eau va encore couler au robinet et le dossier Noréade va continuer à faire couler beaucoup d’encre.
Dominique Bré
crédits photos : Dominique Bré

numerisation0002.jpg

numerisation0003.jpg

 numerisation0001.jpg

 

 

 

 

Commentaires (3)

1. Cernet Yannick 03/10/2012

Monsieur ArP,
Je vous invite vraiment à lire l'article du Canard. Vous y constaterez que le gouvernement abrite quelques élus qui ont rendu la gestion de l'eau à la puissance publique.
Il y a 10 ans déjà, que le maire de Nantes, JM Ayrault avait obtenu un rabais de 30% dans la moitié de l'agglomération.
Difficile de dire la même chose suite à l'intervention négative de M.LARANGOT, Président de l'USESA pour la distribution de l'eau lors de la réunion des 16 et 19mars 2012 à Condé en Brie.
"M. Larangot, seriez-vous favorable à étudier une éventuelle proposition d'adhésion de nos organismes gérants l'eau à la régie publique Noréade afin d'alléger les factures de toutes les communes du sud de l'Aisne ?", la réponse de ce dernier fut directe "Non, hors de question".
Bien cordialement.

2. ArP 21/09/2012

Que font les élus du PS ?

3. Cernet Yannick 20/09/2012

Excellent article du Canard Enchainé :
Véolia, Suez, Saur, la bande à bonne eau se bat pour rester à flot à lire sur lien suivant :
http://agleau.fr/wp-content/uploads/2012/09/Le-canard-29-08-2012-539.pdf

Ajouter un commentaire