Bilan satisfaisant pour l’OTSI de Château-Thierry

28 mars 2012
Château-Thierry

S’ils n’ont été que 6501 à pousser la porte de l’Office de Tourisme en 2011 contre 6889 l’année précédente les touristes intéressés par notre région ont cliqués plus de 20000 fois sur le site internet (www.chateau-thierry.com) depuis Mai 2010 ce qui permettait à ses responsables d’afficher, lors de l’assemblée générale, une évidente satisfaction en soulignant entre autre le bilan particulièrement positif du Musée de la Mémoire de Belleau dont la fréquentation est en hausse de plus de 48% mais également la belle progression (69%) de l’accueil de groupes venus découvrir d’abord le Musée de l’Hôtel Dieu, puis la maison natale de Jean de La Fontaine mais aussi le Château de Condé-en-Brie, les caves Pannier ou les Jardins de Viels-Maisons, une activité à laquelle viennent s’ajouter les expositions accueillies soit à la porte Saint Pierre soit dans les locaux de l’office de tourisme et diverses animations qui contribuent largement au développement touristique du sud de l’Aisne…

Pour autant, si l’on en croit le président, Alain Aubertel, il reste beaucoup à faire et au nombre des projets on peut citer la concrétisation de la voie verte véloroute, dont le premier tronçon entre Château-Thierry et Mont Saint Père devrait être opérationnel assez rapidement, le développement de la halte nautique et la mise en œuvre d’un projet d’oenotourisme le tout en renforçant la qualité d’accueil sur les différents points d’entrée du territoire, un territoire qui doit s’ouvrir davantage vers ces voisins immédiats que sont l’Ile de France et la Champagne-Ardenne…

 Autant de pistes de réflexion et de travail pour l’Office de Tourisme qui pourra compter sur de nombreux partenaires aux premiers rangs desquels les collectivités locales (UCCSA et Communautés de Communes) mais aussi l’Agence de Développement et de Réservation Touristique et l’Union Départementale des Offices de Tourisme ainsi que, comme le souhaite la trésorière, l’ensemble des partenaires socio-économiques qui profitent d’un outil de promotion et de communication auquel ils ne savent pas toujours renvoyer l’ascenceur…    
Jacques Gille
crédits photos : Jacques Gille

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau