Château Thierry : Mais où sont les fêtes d'antan

7 juillet 2015

Château-Thierry vient donc de vivre la deuxième édition de la version new look des Fêtes Jean de La Fontaine... Reconnaissons que le crû 2015 ne fut pas pire que la cuvée 2014 et qu'il pu paraître un peu plus digeste avec le retour de la retraite aux flambeaux assortie le samedi soir d'un show laser de bonne facture mais, une fois de plus, le programme du dimanche, exception faite du spectacle pyrotechnique, apparaît bien mince si on prend la peine de le dégager de celui de la Fête de la Musique.
L'un des plus fervents laudateurs (et même pour un temps initiateur) de cette révolution festive y est allé de sa petite nostalgie en constatant que «  le temps de l'opulence était révolu et que le contenu du produit proposé par les organisateurs relevait du low cost ».
Certes le montant des subventions a été revu à la baisse mais le budget global, hors feu d'artifice, reste quand même de 65000 euros et permet d'attendre mieux que quelques heures de divertissements autour de deux ou trois fanfares de la région, un ou deux groupes folkloriques et quelques échassiers ou cracheurs de feu !
Selon le président de l'Amicale des Fêtes Jean de La Fontaine (qui a succédée au Comité dont on aimerait savoir au demeurant ce qu'il advient de l'ancien président) en 2014 ce sont environ 15000 personnes (sic) qui avaient déferlées sur Château-Thierry pour y vivre la nouvelle mouture des fêtes, une nouvelle version de « La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que la Boeuf » sans doute et l'on attend avec impatience le bilan de cette année en souhaitant qu'il se fasse au grand jour contrairement à ce qui se fit pour l'exercice précédent.
Il paraît que, de plus en plus nombreux, les nostalgiques de nos fêtes d'hier se manifestent sur internet via une pétition souhaitons qu'ils sachent se faire entendre et que pour 2016 Château-Thierry et son fabuliste retrouve un peu du faste d'antan...
Jacques Gille
Crédits photos : Jacques Gille      

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau