LE CARREFOUR DE LA COLERE

24 Janvier 2018

LE CARREFOUR DE LA COLERE

Ce n'est pas une animation commerciale mais une animation syndicale qui accueillait les clients de l'hypermarché Carrefour ce mardi 23 Janvier : toute la journée une centaine d'employé(e)s de l'enseigne de l'avenue d'Essômes se sont mobilisé(e)s pour manifester leur inquiétude face à la restructuration annoncée d'ici à quelques semaines.

Déléguée CFDT, Stéphanie Hire précise que le magasin castel fait partie des cinq qui passeront en location gérance ce qui se traduira pour le personnel par la perte de nombreux avantages jusque là garantis par une convention collective qui disparaîtra au profit (pour l'employeur) d'un accord de branche ce qui pourrait entraîner, entre autres, jusqu'à la perte de deux mois de salaire !

Un mouvement qui a reçu le soutien de nombreux clients mais également d'élus (voir par ailleurs) ainsi que de représentants des magasins Châlons-en-Champagne, Liévin, Thionville, etc...

Texte & photo : Jacques Gille


Soutien aux salariés du Carrefour de Château-Thierry

Sébastien Eugène, Maire de Château-Thierry, s’est rendu ce mardi 23 janvier 2018, avec Bruno Beauvois, 1er adjoint et conseiller départemental, auprès des salariés en grève de Carrefour. Après avoir écouté les syndicats et la direction du magasin, il déclare : 

« Je suis pleinement solidaire avec les salariés du Carrefour de Château-Thierry, qui risquent de voir plusieurs de leurs avantages sociaux disparaître, uniquement parce que l’hypermarché serait cédé en location-gérance.

Je ne comprends fondamentalement pas pourquoi les salariés déjà en place, pour certains de longue date, ne pourraient pas conserver leurs avantages. Rien n’empêche le repreneur de s’y conformer et à Carrefour de ne céder le magasin qu’à cette condition.

S’il s’avérait que la location-gérance se fait uniquement dans le but de contourner ces acquis sociaux, cette décision serait profondément cynique. »

Communiqué de la Mairie de Château-Thierry


 

Ajouter un commentaire