Voeux à l'hôpital : qualité des soins et prévention

15 janvier 2010
Françoise Delol

Villiers Saint Denis

Voeux à l'hôpital : qualité des soins et prévention



Voeux à l'Hôpital Villiers saint Denis dans l'Aisne : les allocutions Les voeux de l'hôpital de Villiers-saint-Denis ont été prononcés devant un grand nombre de salariés de l'établissement mais aussi devant de nombreux élus. Didier Gaboriaud, président de la fondation La Renaissance Sanitaire et Jean Louis Yonnet, directeur de l'établissement, ont tour à tour formulé ces voeux et sont revenus brièvement sur l'année 2009: " un travail collectif considérable....un haut niveau d'activité....", l'accentuation des coopérations interétablissements qui verra le jour au 1er avril 2010... l'inauguration de la maison des usagers... et une maitrise budgétaire exemplaire "qui n'a pas porté atteinte à la qualité des soins" sans oublier le classement en matière de lutte contre les infections nosocomiales, qui une fois de plus place Villiers au sommet de la pyramide : 9ème sur 788 hôpitaux.

Voeux à l'Hôpital Villiers saint Denis dans l'Aisne :  De nombreux auditeurs Pour 2010, de nombreux projets se profilent malgré une enveloppe budgétaire qui ne sera pas supérieure à 2009: le pôle médico social d'accueil de jour pour les patients atteints de la maladie d'Alzheimer, l'unité cognitivo comportementale, deux nouvelles unités de soins de suite et réadaptation. "Une année de transition avec la mise en place de la loi "hôpital-patients-santé et territoires et l'installation des agences régionales de santé" aussi, le suivi des demandes de renouvellement des autorisations d'activité etc.." Et de souhaiter "une ambition permanente des équipes de l'hôpital de Villiers engagées dans une constante de changement.... tout en agissant pour la qualité et la sécurité des soins, en répondant aux besoins des territoires de santé, en optimisant les moyens dans un environnement concurrentiel.

"Que 2010 soit une année utile, d'entreprise, d'innovation et de réalisations pour tous" a ainsi conclut le président Gaboriaud. Quant au directeur Jean Louis Yonnet, il a déclaré :"qu'il est grand temps que notre pays cesse de dépenser autant d'argent pour les soins et si peu pour la prévention, l'éducation et la modification des comportements culturels notamment alimentaires."


Françoise Delol
Crédits photos : Françoise Delol

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau