La ligne Mézy-Moulins/Artonges sauvegardée !

10 décembre 2010
 Montmirail (51)

Autorail Picasso L' espoir renaît au sein de TFBCO (Tourisme Ferroviaire de la Brie Champenoise à l'Omois) !

Petit rappel : l' Association avec à sa tête son président, Yves Coquel, lutte contre vents et marées depuis de nombreuses années pour faire rouler son train touristique - l' autorail Picasso - sur la ligne 22.2 (voir article : RFF fait tourner TFBCO en bourrique).

La structure de la voie : traverses défectueuses, ballast insuffisant..., ne permettait pas, d une part, de mener à bien ce projet et d' autre part, compromettait ces derniers temps la desserte du silo de céréales implanté à Artonges. Mais une bonne nouvelle vient de rebooster cette sympathique Association. En effet, depuis mi-novembre, d' importants travaux de réfection sont engagés sur la ligne par RFF (Réseau Ferré de France). Le financement de ces travaux, d ' un coût prévisionnel de 1,75 million d' euros, est inscrit dans l' Engagement National pour le Fret Ferroviaire (ENFF).

Malheureusement, la réhabilitation en cours ne concerne que le tronçon Mézy / Artonges, soit 16.435km sur les 25.860km que    compte la ligne ! En effet, lors d' une récente
travauxrencontre réunissant tous les acteurs de ce dossier (RFF, VFLI, élus, collectivités territoriales, TFBCO), RF F a rappelé qu' il ne pouvait pas prendre en charge le financement des travaux sur le tronçon Artonges / Montmirail (1 million d' euros) car il n' y avait pas à ce jour de perspective de trafic fret suffisant et que la circulation ainsi que l' activité d' un train touristique ne relevaient pas de leur compétence. A noter tout de même que les représentants de VFLI (Voies Ferrées Locales et Industrielles) ont confirmé, lors de cette réunion, leur intérêt d' acheminer des locomotives par le rail des ateliers de Montmirail à Mézy/Moulins.

Yves Coquel a fait remarquer, quant à lui,
que l' Association avait déjà injecté 60 000 euros dans la remise en état de ce tronçon. Il se montre malgré tout satisfait que RFF engage des travaux, même si ceux-ci ne répondent pas entièrement à ses attentes. Son souhait est évidemment de faire rouler le train touristique sur la totalité de la ligne, même si certains adhérents trépignent d' impatience depuis de nombreux mois ! Car il est fin prêt, leur Picass', comme ils l' appellent affectueusement. Actuellement remisé et sécurisé à la gare de Montmirail, il attend, dans sa belle robe rouge et crème, le feu vert pour faire rugir à nouveau ses 320 chevaux !

Gare de MontmirailHormis la restauration de cet autorail, TFBCO a aussi oeuvré dans le cadre de la sauvegarde du patrimoine ferroviaire culturel, en effectuant des travaux de rénovation dans la gare de Montmirail. Les salles d' attente 1ère, 2ème, 3ème classe, la salle des "pas perdus", le guichet et les menuiseries du bâtiment voyageurs ont retrouvé leur cachet d' antan ! Un travail énorme, accompli par les bénévoles, qui vient d' être récompensé par une promesse de vente de la gare faite par la SNCF à TFBCO.

L' Association vient tout juste de lancer une souscription pour le rachat des locaux et du château d' eau. Si vous souhaitez vous associer à cette démarche en faisant un don (déduction fiscale possible), vous devez adresser un courriel à yes.coquel.tfbco@orange.fr. A quelques jours de Noël, vos dons trouveront leur place au pied du sapin de TFBCO.

Dominique  Bré

Crédits photos : Dominique Bré & TFBCO

 

 
Ajouter un commentaire