Le chemin de croix de l’église de Condé en Brie

17 avril 2011

Condé en Brie

Le chemin de croix de l’église de Condé en Brie

Cliquer sur l'image pour voir le diaporama

 Chemin de croix de l'église de Condé en BrieMr André Sourdet de Condé en Brie, a passé de nombreuses heures, a redonné de l’éclat aux stations du chemin de croix de l’église de son village.

Sa minutie dans l’art des détails, sa précision pour "retrouver" les couleurs, font de lui un "artiste".

Il a pu reconstituer les croix qui manquaient au-dessus de plusieurs stations.

Il a rénové le baptistère et les grilles qui l’entourent.

Le journal "l’Echo de nos Vallées" publie un entretien avec lui.


  Tableau du lavement des pieds à Artonges
Cliquer sur l'image pour voir le diaporama

Tableau du lavement des pieds à Artonges A la mairie d’Artonges, dans l’attente d’être replacé à l’église, nous pouvons voir ce tableau représentant le Christ lavant les pieds de l’Apôtre Pierre.

 Nous voyons Pierre, en plein recueillement, après avoir protesté énergiquement : « Non, tu ne me laveras pas les pieds ». Il ne pouvait admettre que son « Maître et Seigneur », dût s’abaisser à ce point.

 Mais pour ne pas risquer de briser le lien au Seigneur, il se laissera convaincre…



Le tableau de l’église de Connigis
Cliquer sur l'image pour voir le diaporama

ressurrection du christ à Connigis Dans l’église de Connigis se trouve un grand tableau représentant l’évènement de la résurrection du Christ. Plus exactement le "Christ" ressuscitant

Bien sûr, l’auteur en dit plus que l’évangile ! Un artiste peut se permettre quelques libertés. En effet seule la nuit a été témoin de cet évènement qui a bouleversé l’histoire de l’humanité. Comme le dit un poème :

O nuit plus claire que le jour !

Toi seule a connu cet évènement qui transforme notre ’histoire

Un séisme en faveur de l’humanité !

Toutefois des éléments du tableau ont un fondement dans l’évangile selon St Matthieu, au chapitre 28.

Il nous est dit que les responsables de la mort de Jésus, ayant entendu dire qu’il avait dit qu’il ressusciterait, ont placé des gardes près du tombeau. Ils se sont endormis. Et les responsables leur ont dit après leur avoir remis une somme d’argent : Vous direz que l’on est venu voler le corps pendant la nuit et pendant que nous dormions !

Quel aveu et que voilà de bons témoins: endormis , ils ont vu et entendu !

Ailleurs, des témoins, pour ne pas avoir d’ennuis disent plus souvent :"Je n’ai rien vu, rien entendu, je ne suis au courant de rien.. !"

 Henri Gandon

crédits photos : Henri Gandon

Ajouter un commentaire