Le muguet de la morosité

muguet.jpgbanderole.jpg3 mai 2013
Château Thierry

Si le 1er Mai a pour emblème le muguet et ses clochettes (une tradition remontant au début du XXème siècle et officialisée en 1941 par le régime de Vichy pour faire oublier l’églantine rouge chère aux communistes) c’est aussi le jour de la Fête du Travail, une date qui marque l’histoire du mouvement ouvrier notamment avec la grève générale de 1886 aux Etats-Unis ou le défilé de Fourmies dans le Nord en 1891 qui se termina par des heurts avec la police qui entraineront la mort de neuf manifestants.

Chaque année les salons de l’Hôtel de Ville de Château-Thierry accueillent, à l’occasion d’un petit déjeuner, les représentants syndicaux du sud de l’Aisne afin de faire le point sur la situation socio-économique du bassin d’emploi de la région.

l-assistance-5.jpgAprès que le député-maire, Jacques Krabal, ait rappelé les luttes et les préoccupations qui touchent les salariés de diverses entreprises (Pomly, Villers Fruits…) ainsi que les différentes actions menées à travers ses différents mandats tant local que national, les interventions des syndicats se sont bornées à un rappel des menaces planant sur l’avenir, d’une part, d’un certain nombre de classes menacées de fermeture et, d’autre part, du centre hospitalier toujours dans la ligne de mire de l’administration régionale de la santé ainsi qu’une déclaration de l’union locale CGT sur la dégradation des conditions de travail des salariés. Les représentants des autres syndicats (FO, CGC…) avaient, semble-t-il, choisi de bouder le rendez-vous entérinant ainsi une division nettement perceptible au niveau national mais qui avait jusqu’ici épargné le plan local.  
Jacques Gille
Crédits photos : Jacques Gille

 

Ajouter un commentaire