Condé-en-Brie : les vœux d’Éric Mangin, conseiller général

19  janvier 2015

Jeudi 15 janvier, Éric Mangin, conseiller général  du canton de Condé-en-Brie a présenté ses vœux aux élus du territoire. Dsc02680De nombreux maires et conseillers municipaux étaient présents dans la salle intercommunale. Éric Cayol, sous-préfet de l’arrondissement de Château-Thierry et les forces de Gendarmerie, plus disponibles que la semaine passée, figuraient également parmi l’assistance.
«On tourne la page»
Cette cérémonie de vœux était la dernière de l'élu d'un canton qui va prochainement disparaître. «Quand on évoque les vœux d’un conseiller général, on évoque la réforme territoriale. C’est la disparition du canton. On tourne la page. C’est un adieu vers autre chose, un avenir, une autre organisation» a lancé Eric Mangin. La réforme territoriale a donc été le thème principal abordé lors du discours de celui qui est aussi le président de la communauté de communes du canton de Condé-en Brie. «Une des plus petites communautés de communes du secteur (8 200 habitants ndlr)» a rappelé celui-ci. La réforme territoriale fixe à 20 000 habitants le seuil des communautés de communes. «Même si le seuil pourrait descendre à 10 000, ce n’est pas cela qui va nous arrêter. Vlcsnap 2015 01 17 15h28m05s54Nous avons envie de mutualiser plus, de faire plus, d’être plus efficients dans le but de rendre le meilleur service possible» a précisé Eric Mangin.
«L’important ce n’est peut-être pas de conserver sa mairie»
Le nouveau redécoupage entre l’État et les collectivités va sans doute redéfinir des compétences. Que vont devenir celles du département s’est interrogé Éric Mangin en évoquant l’éducation, les transports et la voirie avec notamment le fonds départemental de soutien (FDS). La réforme va avoir des impacts sur toutes les collectivités. «L’important ce n’est peut-être pas de conserver sa mairie, j’ose le dire, mais l’important c’est peut-être d’assurer le service le plus efficient pour la population, de façon à ce que le service rendu soit parfait pour ceux qui l’utilisent. Quand on a dit cette phrase, ça change un peu la donne» a embrayé Eric Mangin dans un silence de mort. C’est la phrase qui tue par excellence ! «Mutualisation et regroupement sont les clés de décisions importantes qui permettent de faire évoluer le territoire» a poursuivi le conseiller général en adressant ses félicitations aux élus d’une communauté de communes «qui continue à avancer». Avant d’inviter les participants à se retourner une nouvelle fois vers un buffet où trônaient à la grande satisfaction de Gilles Lefèvre dit «le klaxonais», petits fours, jus de pommes et champagne,Éric Mangin a adressé des vœux heureux et tristes à la fois mais a souhaité surtout des vœux dynamiques. «On va tourner une page de notre canton mais lorsqu’une réforme territoriale arrive, c’est un défi !» a conclu le conseiller général.
Dominique Bré
Crédits photos : Dominique Bré

Élections départementales

 Lors de la cérémonie de vœux, chacun s’attendait à ce qu’Éric Mangin évoque les prochaines échéances électorales en présentant notamment son binôme. Elizabeth Clobourse, maire de Coupru un bourg de 180 habitants situé dans le canton de Charly-sur-Marne, était bien présente dans la salle intercommunale mais cette celle-ci est restée en retrait parmi l’assistance. Ce n’est que partie remise. A noter que le couple Mangin/Clobourse n’a pas encore définitivement déterminé quels seront leurs suppléants. Un homme et une femme, comme le prévoit la loi. Les binômes devraient  battre la campagne d'ici une quinzaine de jours.
DB

Commentaires (1)

1. croquet (site web) 20/01/2015

si seulement le service de cars actuelement confier a laRTA qui viens jusqu a charteves et sur la rive droite e la riviere marne purrais passer par courtemont varennes puis par jaulgonne <tres demandeur ??c est une question deja proposee!! encore que nos elus la mettent a l ordre du jour d une prochaine reunion!!

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau