Le bout du tunnel ?

19 mars 2013
Condé en Brie

L’association Tourisme Ferroviaire de la Brie Champenoise à l'Omois (TFBCO) vient de tenir son Assemblée Générale. Une bonne quarantaine d’adhérents sur les 71 que compte l’asso se sont retrouvés cette année à Condé en Brie. On a pu remarquer dans l’assistance la présence des maires et conseillers généraux Bernard Doucet (Montmirail), Eric Mangin (Crézancy) et de Etienne Dhuicq, Président de la Communauté de Communes de la Brie Champenoise.

Le Président Yves Coquel a tout d’abord fait une rétrospective de l’année écoulée. En 2012, l’association a organisé 2 journées "Portes ouvertes" à la gare de Montmirail. Le 25 août, dans le cadre des "Samedis de la découverte" organisés en partenariat avec le Syndicat d’Initiative de Montmirail et le 27 octobre, dans le cadre du comité de jumelage de la commune avec les villes de Wald-Michelbach (Allemagne) et Hassocks (Angleterre).

Yves Coquel a ensuite évoqué avec moult détails la situation de la ligne Mézy-Moulins / Montmirail et plus particulièrement la fermeture du tronçon Artonges / Montmirail. En effet, ce "bout" de ligne d’une longueur de 8,725km, est fermé à tout trafic par décision du Conseil d’Administration de Réseau Ferré de France (RFF) en date du 7 février 2013. Cette fermeture signifie que ce secteur ne fait plus partie du réseau ferré national. Néanmoins, une nouvelle donne concerne la future activité -maintenance de locomotives- du groupe VFLI (Voies Ferrées Locales et Industrielles) et la menace de la suppression de 25 emplois aux ateliers CFD Industrie de Montmirail si ce tronçon n'est pas réouvert. Cette nouvelle activité induirait 20 allers et retours de matériel par mois ! Une convention d’occupation temporaire entre RFF et VFLI est envisagée ainsi que la mise en place par la SNCF d’une Installation Terminale Embranchée (ITE). Un embranchement particulier est une installation ferroviaire destinée à desservir une usine, un entrepôt, une zone industrielle, pour les raccorder au réseau ferroviaire principal afin de permettre le transport des marchandises sans rupture de charge. Actuellement, VFLI achemine ses locomotives par transport exceptionnel routier. Courant mai-juin 2013, des travaux de réhabilitation du secteur Artonges / Montmirail financés par VFLI et les collectivités de la Marne devraient voir le jour. Montant estimé : 0,5 à 0,6 M€ environ. Le Président Coquel a souligné le fait que ce secteur n’a plus vu un train depuis 2005. 8 ans après, des locomotives circuleront à nouveau !

Le rachat de la gare de Montmirail a été également un point important abordé lors de cette Assemblée. La SNCF effectue actuellement les différents diagnostics (plomb, amiante…) et relevés de géomètre. Des dons, uniquement de particuliers, ont permis à l’association de récolter à ce jour 25%, soit 10 000€, du prix demandé par le vendeur.

TFBCO envisage de mener deux actions en 2013 avec les élus. La première est d’obtenir la possibilité de sortir l’autorail Picasso sans voyageurs pour effectuer des essais de frein sur la ligne afin d’obtenir l’agrément de l’autorail. Sur le principe, VFLI a donné son accord à l’Association. La seconde action est de faire un diagnostic précis, après les travaux, de l’infrastructure de la ligne entière Mézy / Montmirail en prenant en compte le référentiel technique relatif à la sécurité de l’exploitation des chemins de fer touristiques.

Après les rapports d’activité et moral et avant le renouvellement du Conseil d’administration, il fallait bien aborder le rapport financier. Ce qui fut fait par le Trésorier Didier Nicolas. Qu’on se le dise, la situation de l’Association est saine ! Quant au renouvellement du tiers sortant, Jean-Pierre Hache a fait son entrée au sein du Conseil en remplacement d’Yves Poitevin, démissionnaire.

L’autorail Picasso arborait un léger sourire en ce dimanche 17 mars.
Dominique Bré
Crédits photos : Dominique Bré
Plus d'infos sur cette sympathique et dynamique association sur www.tfbco.fr
 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau