Assainissement Non Collectif : Contrôle Technique OK ?

17  novembre 2011
La Chapelle Monthodon

Plus de 5 millions de foyers, soit environ 12 millions de Français, ne sont pas raccordables au tout à l'égout. Ils sont donc équipés d'un système d'assainissement individuel (fosse septique, fosse toutes eaux...). Ce type d'équipement est plus adapté à l'habitat dispersé. Les Services Publics de l'Assainissement Non Collectif (SPANC) doivent contrôler toutes les installations une première fois d'ici le 31 décembre 2012, puis selon une périodicité qui ne doit pas excéder 10 ans. Le contrôle donne lieu à la perception d'une redevance.

Une réunion d'information portant sur le contrôle de conformité des installations des habitants de La Chapelle Monthodon s'est tenue dans la salle communale du village. Pilotée par la société Véolia Eau, entreprise mandatée par la Communauté de Communes du Canton de Condé en Brie (4CB) pour effectuer les vérifications, cette réunion s'est tenue devant une assistance somme toute assez conséquente. Accueillis par M. Bernard Picart, maire de la commune, les différents intervenants, à savoir : M. Jérémy Idelot de l'agence Véolia Eau Château-Thierry, M. Eric Mangin Président de la 4CB, accompagné de M. Jean-Claude Bohain Vice-Président de la Commission Assainissement et Voirie et de M. Ludovic Lucas de la Commission Environnement ont répondu point par point à toutes les questions des participants.

Le système d'assainissement retenu par les organismes compétents pour la commune de La Chapelle Monthodon est l'Assainissement Non Collectif (ANC).

Le montant du contrôle de conformité qui aura lieu début décembre 2011 s'élèvera à 34 euros par habitation. Redevance pas trop excessive quand on sait que la moyenne nationale se situe entre 80 - 100 €. Les habitants dont l'installation sera déclarée non conforme auront 4 ans pour effectuer les travaux de mise en conformité. Ceux-ci seront subventionnés par l'Agence de l'Eau Seine-Normandie à hauteur de 60%. Selon le Président Mangin, un "contrôle technique" des installations aura ensuite lieu tous les 8 ans. A noter que la loi prévoit une périodicité maxi de 10 ans.

Si au terme de la réunion certains Odoniens ont regagné leur domicile rassurés, d'autres au contraire, sont repartis comme leurs fosses, septiques. L'assainissement individuel est-il assurément le bon choix ? Dans l'affirmative, sera-t-il toujours non collectif ? Lors de la réhabilitation, le taux de la subvention sera-t-il vraiment celui annoncé en ce mois de novembre 2011 ?

Ce qui est sûr, c'est que ça va ronchonner au coin du feu pendant un bout d'temps !
Dominique Bré

Crédits photos : Dominique Bré

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau