Ils pataugeaient…

26 novembre 2012

… sur les deux jambes, ils pataugeaient. Les forces de l’ordre ne sont vraiment pas à la fête à Notre Dame des Landes. Les manifestants luttant contre le projet d’un nouvel aéroport leur donnent bien des soucis. Et puis la météo n’y met pas du sien non plus. Ce n’est pas un temps à aller gambader dans le bocage. C’est plutôt gadouilleux à cette époque de l’année. Ils sont dans un état, les CRS . Crottés jusqu’aux yeux ! C’est maman Valls qui va avoir du boulot. La machine va tourner ! Sauf que pour faire sécher tout ça, bonjour ! Faut pas compter étendre dehors. Y a bien du vent, mais c’est le vent de la révolte. Il ne resterait plus que les pinces à linge sur le fil.Les malheurs de l’UMP font le bonheur de deux autres partis politiques : l’UDI et le Front National. Ces deux formations sont aux anges ! Elles se frottent les mains et tapent des pieds en ouvrant leurs portes aux militants déçus par le spectacle donné par les deux candidats à la présidence du parti de la Droite. C’est bien la première fois que des repreneurs se précipitent aussi rapidement sur une entreprise en faillite. Ils seraient peut-être même capables de s’étriper pour en embaucher le plus possible. Comme dirait l’autre, c’est une bonne affaire ! Les salariés de Florange, Pétroplus et des autres entreprises françaises en déliquescence doivent regarder cela avec envie. En ce qui les concerne, les repreneurs passent mais ne s'arrêtent pas. On vit quand même une drôle de vie. Qu'est ce qui nous manque pour en changer ? C'est pas l'envie...
Dominique Bré

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau