Coups de pinceaux à Mont Saint Père

21 mai 2014

Mont Saint Père n’est pas Giverny mais l’ombre de  Léon Lhermitte, l’enfant du pays qui y naquit en 1844 et dont la statue trône sur la place du village, y rode toujours et justifie que chaque printemps quelques peintres de la région viennent sur ses traces poser leurs chevalets autour de l’église qui se transforme, le temps d’un week-end, en salle d’exposition.
Il y figurait en bonne place l’arrière-grand-père du comédien Thierry Lhermitte avec des reproductions de quelques-uns de ses tableaux les plus célèbres entourant son portrait et même une copie de sa célèbre « Paye des Moissonneurs » hommage de l’un des artistes venus participer à ce rendez-vous annuel.
A noter, parmi les œuvres exposées, quelques illustrations naïves de la fable « Le corbeau et le renard » ou de reproductions plus ou moins adroites de « La Joconde » dues aux enfants des écoles, une manière d’intéresser les plus jeunes aux subtilités de l’art pictural et, peut-être, de faire naitre un talent futur.
Jacques Gille
Crédits photos : Jacques Gille 

 

 

Ajouter un commentaire