Voyage de la mémoire au fort -mémorial de Breendonk ( Belgique)

 

21 octobre 2013

 dsc-0152.jpgLe mercredi 2 octobre 2013, 54 participants (élèves et enseignants) participèrent au traditionnel voyage au Fort de Breendonk, camp de concentration belge au Nord de Bruxelles. Ils étaient encadrés par les responsables de la F.N.D.I.R.P. (Fédération Nationale des Déportés, Internés, Résistants et Patriotes) du département de l'Aisne.

Aidée par une subvention du Conseil Général ainsi que d'un don généreux de la part d'une famille d'un Résistant-déporté, la FNDIRP souhaite ainsi chaque année récompenser   la participation au Concours National de la Résistance et de la Déportation,  des établissements de l'Aisne, mais aussi inciter ces établissements à poursuivre leur engagement. 8 établissements lauréats en 2013 ont ainsi pu appréhender la dure réalité d'un camp de concentration grâce à la rencontre avec deux excellents guides très spécialisés, à la fois férus d'Histoire  mais aussi investis d'une mission de transmission des mémoires des détenus auprès des jeunes générations. Les élèves des collèges et lycées de Chauny (Jean Macé, Gay-Lussac et Jacques Cartier), de Crécy-sur-Serre (Charles Brazier), de La Fère ainsi que de Château-Thierry (Jean Rostand, Jean de la Fontaine et Saint-Joseph) ont pu faire connaissance au cours de ce voyage. Quentin Vigogne, élève de troisième au Collège Saint-Joseph de Château-Thierry témoigne à son tour:

« De 1940 à 1944, 3500 détenus ont séjourné à Breendonk. En quelques minutes, de citoyen ( nom, prénom...), les prisonniers devenaient des numéros. Le manque de nourriture devenait tellement important que certains prisonniers essayaient de manger de l'herbe. Les travaux forcés consistaient à enlever une énorme couche de terre qui longeait les bâtiments. Sûrement le pire dans ce camp, la salle des tortures est installée en 1942. Le guide nous a tout résumé en un seul mot: un massacre. »

A l'issue d'une cérémonie au lieu des exécutions du camp, au cours de laquelle les élèves des différents établissements scolaires ont déposé une gerbe conjointe avec l'association: « Les Oublié(e)s de la Mémoire » et Madame Anita Baudouin, .Conseillère Nationale de la F.N.D.I.R.P. , puis un vibrant appel aux valeurs démocratiques et humanistes a été lancé par les deux guides, achevant ainsi la visite. La classe de Première du Lycée Saint-Joseph fut très impliquée dans cette visite:

« Le guide nous a fait revivre le vécu des détenus, parfois l'émotion était si forte que nous n'osions pas rentrer dans certaines pièces où nous n'osions même pas parler; si nous devions retenir quelque chose de cette journée, cela serait la façon dont certaines personnes se sont battues et sont mortes pour aujourd'hui, nous offrir la Paix. »

Après un pique-nique rapide, l'autocar repartait pour une visite libre  et  plus détendue du centre historique de Bruxelles avant de revenir en France. Les  organisateurs de ce voyage remercient les enseignants pour leur exceptionnel engagement au service de cette mémoire ainsi que pour la tenue impeccable de leurs élèves tout au long de cette journée.

Le bureau de la Section locale de la FNDIRP de Château-Thierry
Texte et photo envoyés par Pierre Bernard

 

 

Ajouter un commentaire