Une forme de vie - Amélie Nothomb chez Albin Michel

26 mars 2011

Le meilleur livre d’Amélie Nothomb depuis longtemps. Il est vrai que la production de l’écrivain est assez disparate. Certains ont pu être déçu par tel ou tel sujet. Son style reste le fil conducteur de son œuvre mais on peut plus ou moins adhérer effectivement aux thèmes traités.

 Ce roman-là se lit facilement grâce au suspense entretenu. Le sujet, que je ne dévoilerai pas bien sûr, est aussi prétexte à des réflexions sur les rapports entre l’écrivain et ses lecteurs et renseigne sur la mentalité d’Amélie Nothomb qui se dévoile comme jamais sur ses intentions, ses rapports à l’autre.

 Comme pour Houellebecq –est-ce la tendance ?- Amélie Nothomb se retrouve en nom propre l’un des personnages principaux de son nouveau roman qu’elle écrit à la première personne. Mais contrairement à l’auteur de « Plateforme », le double qu’elle incarne lui ressemble comme deux gouttes d’eau.

 Finalement, en déchirant le masque, notre auteur belge apparaît sous un jour plutôt sympathique.

 Claude David

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau