Jean Contrucci

Michelle du Cayla

17 février 2010

Le Vampire de la rue des Pistoles

( dans la série Les Nouveaux mystères de Marseille )

de Jean Contrucci Editions . JC Lattès 443 p.


C'est le premier roman de cette série que je lis (alors qu'il y a 7 romans déjà parus)

L'auteur s'inspire de faits-divers réels que la justice n'a pas toujours su déméler et qui se sont passés au début du XXème siècle et à chaque fois dans un quartier différent.(Cf Léo Malet pour Paris) Nous avons ainsi une reconstitution savoureuse du Marseille à la "Belle époque", quand Clémenceau se vantait d'être le "premier flic de France".

L'enquête est menée par un journaliste astucieux et humaniste, Raoul Signoret, soutenu par sa femme et aidé par son oncle, chef de la Sûreté marseillaise et gourmet averti.

Dans cet épisode, nous avons affaire à un guérisseur-charlatan qui "s'inspire" des cultes sanguinaires datant de la fondation grecque de la ville.

La lecture est évidemment riche de rebondissements, palpitante pour la résolution de l'énigme mais aussi fort drôle (humour et tendresse dans les échanges oncle et filleul ou mari et femme) et instructive grâce à tous les personnages croisés au fil de l'enquête(des archéologues par exemple). Sous nos yeux, nous voyons vivre les dockers, les artisans et les maisons closes qui débordent le quartier réservé, les mentalités revanchardes ...et une ville en pleine expansion, terre d'accueil de toutes les migrations et de tous les trafics légaux ou non.

Bonne lecture!!!

Michelle du Cayla

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau