« Cher Amour », Bernard Giraudeau

Le 09 mai 2010

Curieusement, en enchaînant la lecture de « Tristes Tropiques » de Claude Lévi-Strauss avec le livre de voyage de Giraudeau, je retrouve les indiens d'Amazonie, toujours dans le même triste état, pourtant à un demi-siècle d'écart ! Les pauvres indiens du Brésil n'en finissent pas de crever lamentablement dans l'indifférence générale et les visites du grand chef Raoni à l'occident ne suffiront pas à changer les choses...

Revenons au roman de Giraudeau. Un véritable écrivain. Un livre de voyage, du Brésil au Cambodge, en passant par le Pérou, l'Ethiopie et la Thaïlande. Nous suivons avec lui un périple où il s'adresse à une femme mystérieuse, un amour par encore rencontré, fugitif, romantique s'il en est.

Le style est fort, très imagé, un peu déroutant parfois tellement l'œuvre est ciselée et chaque virgule a son poids. Sur les traces de Rimbaud qu'il admire, aux côtés de Richard III, qui le fascine, le romancier se métamorphose en poète. Il évoque sa maladie sans en faire une histoire, un cancer, et nous dit comment il détourne sa souffrance, à la force de son d'imagination.

Claude David

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau