Un pansement sur une jambe de bois

2 février 2015

Les bordures de la RD 203, de la sortie du village de La Chapelle Monthodon jusqu’à l’intersection avec la RD20, sont depuis de nombreuses années dans un état lamentable. Cette route départementale n’est plus adapter pour supporter des véhicules de transport et des engins agricoles de plus en plus larges et de plus en plus lourds. Le tablier de cette voie rétrécit chaque année comme peau de chagrin. A tel point que si 2 automobilistes sont amenés à se croiser, l’un d’eux doit marquer l’arrêt tellement les bas-côtés sont devenus dangereux. Récemment, des agents de la voirie départementale de Château-Thierry ont rebouché ici et là quelques trous à l’aide de bitume à froid. Il a été constaté que cette technique ne faisait pas vraiment avancer le schmilblick. En effet,  quelques mois plus tard, un autre trou apparaît à côté de celui qui a été bouché. En fait, c’est comme si les gars pissaient dans un violon. Mais que faire d'autre ? Y a pas de sous à la voirie départementale !
Dominique Bré

Commentaires (1)

1. Jacques GILLE 02/02/2015

Ben faudrait demander à m'sieur Daudigny de mettre un peu moins d'argent dans sa ridicule campagne de pub "L'Aisne it's open" et un peu plus sur nos routes

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau