Un boycott ?

19 juillet 2013

On ne peut pas dire cette année que les merles, étourneaux et autres piafs se jettent sur les cerises comme la pauvreté sur le monde. D’ordinaire, on doit avoir recours à la pose de vieux CD dans les arbres si on ne veut pas retrouver des noyaux au bout des queues. Mais cette année, y a pas un chat dans les fruitiers ! Le mois dernier, ils avaient déjà délaissé les belles et grosses fraises. Ca aurait dû nous interpeller. C’est pas qu’ils feraient la tronche, par hasard ? Ce serait quand même la cerise sur le gâteau ! Car mine de rien, tous les ans on leur laisse suffisamment de quoi se taper un bon dessert sur les branches les plus hautes. Qu’ils ne viennent pas nous réclamer autre chose à manger, sinon on pourrait très bien leur voler dans les plumes ! Histoire de leur clouer le bec.
Dominique Bré

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau