Touché, blessé !

15 mai 2013

Le Trocadéro a donc été le théâtre d’une bataille rangée entre hooligans, casseurs et CRS lors du sacre du PSG. Les ultras, supporters de l’équipe parisienne interdits de stade depuis quelques années, se sont rappelés au bon souvenir des dirigeants du club de la capitale. Mais aussi des forces de l’ordre. Il faut dire aussi que ces derniers ne font vraiment rien pour passer inaperçus. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais les policiers portent une lettre et un numéro dans le dos. Comme une grille de bataille navale. Alors forcément, les branleurs sont encore plus motivés pour les caillasser. Jusqu'au jour où on entendra : "Coulé !"
Dominique Bré

Ajouter un commentaire