Rétropédalage

25 juin 2013

Des échantillons d’urine datant de 1998 analysés en 2004, indiquent en 2013 que le coureur cycliste Laurent Jalabert était dopé à L’EPO lors du Tour de France. Au fait, pourquoi appelle-t-on cette épreuve cycliste la grande boucle ? C’est simple. Vous vous dopez puis vous monter sur un vélo et vous faites le tour de la France. La boucle est bouclée ! Ces révélations sortent 15 ans après les faits. Il faut dire que le dopage pointu ayant un temps d’avance sur le dépistage…

Mais bon, on va remonter jusqu’à quand comme ça ? Jusque dans les années 60 ? Histoire d’aller embêter notre brave retraité Poulidor. Anquetil, son éternel rival sur les routes de France et de Navarre, est mort lui. Il est tranquille de ce côté-là. Bon alors, jusqu’à Jules César ? Ah ben non, il faisait pas de vélo le gars…

Dominique Bré

Ajouter un commentaire