La faute à pas de chance

5 juin 2014

En ce moment les jours rallongent mais on n’y voit plus suffisamment clair à 21h00 pour disputer convenablement une partie de tennis. En tous cas pour ce qui concerne le joueur français Gaël Monfils. A Roland Garros, la nuit lui a été fatale. Et pourtant son adversaire du jour, l’écossais Murray, semblait ne plus faire le petit poids, même le poids tout court. Ce dernier  pouvait à peine mettre un pied devant l’autre. Plus de jus, quoi ! Du jus, c’est ce qui fait défaut à Roland Garros lorsque les parties se déroulent en début de soirée et s’éternisent. Le manque d’éclairage a envoyé Monfils se coucher plus tôt que prévu. «Ce sera mieux quand on aura de la lumière ici» a-t-il déclaré. Sauf qu’il ne faudra pas couper le courant comme il l’a fait hier soir. Voir un gars à qui la victoire tendait les bras éteindre la lumière d'un seul coup, y a de quoi péter un fusible !
Dominique Bré
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau