Impair et manque de goût

29 mars 2014

 Nicole Bricq, la ministre du Commerce extérieur, n’a pas du tout mais alors pas du tout apprécié le dîner officiel donné à l’Élysée en l’honneur du couple présidentiel chinois. Une Bricq réfractaire au foie gras, à la volaille des Landes et à notre champagne. Excusez du peu ! « C’était dégueulasse » a-t-elle commenté en sortant d’un déjeuner à Matignon. Contrairement à la ministre, nous ne pouvons pas, nous le petit peuple, émettre un avis sur la cuisine du Palais car nous n’avons pas le privilège d’y  goûter. Même si tout de même, nos impôts contribuent largement à payer les courses. A la décharge de Nicole Bricq, il faut dire aussi qu'à force de manger toujours les mêmes mets, il arrive un moment où on se lasse et se lâche. La prochaine fois, celle qui soit dit en passant  s’est tapée la cloche 2 jours de suite, n’aura qu’à apporter sa gamelle. Ça lui évitera de cracher dans la soupe à la grimace.

Dominique Bré

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau