Ils n’ont pas une cervelle de moineau

30 octobre 2014

 Des chercheurs britanniques viennent de mettre au point une application pour mobile à nous laisser sans voix. Elle demande à être encore un peu bidouillée, mais l’essentiel est là. En gros, notre smartphone  va être capable d'identifier le sifflement d'un oiseau posé par exemple sur une défunte antenne télé  et nous donner tout son pedigree. Y en a dans la tête des Britishs ! Ces derniers ont encore tout de même quelques  soucis. Le chant du soir des zozios serait différent de celui du matin. Tu m’étonnes, à force de s’égosiller toute la sainte journée ! Par ailleurs, les piafs auraient un accent.  Un merle du Nord de la France ne chanterait pas de la même façon qu'un merle de la Canebière. Cha va, ch’ti cui-cui biloute ? Oh cui-cui putaing, tranquilleuuu ! Des Français aussi travaillent sur un projet identique à... Bordeaux. Ils ont intérêt à bosser avec modération sinon ils vont être complètement piafs !
Dominique Bré

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau