Drôle de mine

24 novembre 2013
Alors comme ça, le numéro 2 de la messagerie -Mory Ducros- n’est pas bien portant. Il aurait même un pied dans la tombe. Le transporteur fait partie d’un groupe industriel «spécialisé dans la reprise et le redressement d’entreprises sous performantes ou dont l’exploitation est déficitaire». C’est une affaire qui va donc s’arranger, surtout que le groupe «dispose de moyens financiers significatifs pour ses activités». Mory Ducros est dans de bonnes mains. Des mains d’hommes de terrain ! A commencer par le président du directoire du groupe industriel. Celui-ci est diplômé de l’École Polytechnique, ingénieur du Corps des Mines. Il anime une équipe de premiers de la classe ! Rien d'étonnant, ils travaillent toujours entre eux. Ces derniers ont une panoplie d’opérations de fusions, acquisitions, redressements opérationnels en tous genres. Attention, c’est pas des cons ! Je vois d'ici la tête des salariés de Mory Ducros...

Dominique Bré

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau