De quoi tourner la page

27 février 2015

On l’entend assez partout : la presse sur papier est dans une crise qui ne semble pas pouvoir s’arrêter. Il faut dire qu’elle doit faire face à de nouveaux supports, numériques ceux-là. A Condé-en-Brie, un diffuseur, en l’occurrence la supérette 8 à Huit, souhaite se charger de la vente de l’hebdomadaire L’Axonais, journal né au printemps dernier. Depuis le changement de gérance, cela va faire près de 4 mois maintenant, les nouveaux franchisés sont toujours dans l’impossibilité de satisfaire les clients-lecteurs. En effet, le dépositaire, appelé aussi grossiste dans la profession, reste sourd à leur demande malgré de nombreux appels. Quand on lit ça, on se dit qu’il ne faut pas ensuite venir pleurer.

Dominique Bré

Commentaires (1)

1. Pivoine 51 02/03/2015

Il est aussi dommage que nous ne le trouvions pas dans les communes limitrophes comme Dormans par exemple.
Cela éviterait à ceux que cet hebdomadaire intéressent de faire 50km ou attendre la semaine suivante pour l'acheter en faisant leurs courses à Château-Thierry.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau