Cui-cui !

22 juillet 2013

On les entend un peu le matin à la fraîche et puis plus rien dans la journée. Même la police de l’air ne circule plus. C’est vous dire si ça cogne ! Remarquez, ils ont bien raison de se mettre à l’ombre dans les feuillus. Y en a quand même qui déambulent en plein cagnard. Ils ouvrent un bec ! Changement de programme à la fin de la journée quand l’air est devenu un peu plus respirable. Là, on droit a un beau concert. Le merle siffleur perché sur un mitron de cheminée joue en première partie de la colombe attendant son tour en faisant les cent pas sur un râteau de télévision. Et ça y va ! Ils s’en donnent à cœur joie. Ils doivent refaire le monde le temps d’un soir.
Dominique Bré

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau