Copains comme cochons

17 juin 2014

On se souvient du journaliste sportif de France 3 qui n’avait pas hésité à appeler « Nicolas » l’ancien Président de la République, lors d’une finale de foot au stade de France. Hier soir sur le Champ de Mars, Stéphane Bern a bien failli l’imiter à son tour en appelant « Anne », le maire de Paris. Il a rattrapé le coup en se reprenant immédiatement. A quand un « François » dans la bouche de Gilles Bouleau ou David Pujadas ?  Ca aurait pu se faire lors de la traditionnelle interview du 14 juillet : « François, vos résultats sont désastreux ! ». A moins que les deux compères gardent ça sous le coude pour le mariage de notre Président : « François, tous nos vœux de bonheur ! »
Dominique Bré

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau