Ça n’a pas de prix

10 novembre 2014

Chaque année à l’automne, le petit monde de l’édition est saisi par la fièvre des prix littéraires. Depuis deux jours, des millions de Français devraient être saisis par la fièvre d’une fascinante intrigue politique. Celle-ci n’est pas en train de s’écrire à l’abri des regards mais bel et bien sous leurs yeux. Ces Français sont aux premières loges pour assister à la naissance d’un roman. Un vrai, comme ils les aiment. Un moment unique dans la vie d’un lecteur, il faut bien le reconnaître. C'est tout de même dommage qu’ils aient si peu envie de lire par les temps qui courent.
Dominique Bré

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau