Ça fait tourner les rotatives

5 septembre 2013

C’est la grande mode en ce moment ! Les hommes et femmes politiques se mettent à l’écriture. Pas moins de 14 d’entre eux ont ou vont sortir un bouquin. Enfin, quand je dis qu’ils se mettent à l’écriture, c’est vite dit ! En effet, 90% de ces politicards s’offrent les services d’un nègre. On espère au moins que chaque client lit son livre. Il paraît que ce n’est pas toujours le cas. Ça la fout mal ensuite lorsqu’un « écrivain » est invité sur un plateau télé pour parler de sa mouture. Faut pas s’attendre à voir un ouvrage orné du bandeau Prix Goncourt ou Renaudot à la vitrine d'un libraire. Les sujets abordés sont loin d’intéresser un quelconque jury. Chers (é)lecteurs, l’important dans tout ça, c’est qu’on parle d’eux. Pour celles et ceux traversant le désert, ça permet d’exister.
Dominique Bré

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau