Au poil !

14 août 2013

Des jeunes femmes britanniques ont décidé de ne pas s’épiler les aisselles pendant le mois d’août. Elles veulent attirer l’attention sur des maladies infectieuses méconnues -le syndrome des ovaires polykistiques- et la dictature de l’épilation. Au sujet des poils, si la nature les a mis à cet endroit, ce n'est pas un hasard. Y a bien une raison tout de même. Pourquoi vouloir toujours la contrecarrer ? Qu'on le veuille ou non, les poils sont utiles partout où ils se trouvent. Tenez, chez les ours, les poils du derrière les protègent quand ils se frottent aux arbres après avoir fait leurs besoins. Allez demander à maman ours si elle veut goûter au laser. Certes, des poils, pas trop n’en faut mais de là à ce que certaines parties du corps soient désertiques...
Dominique Bré

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau